Archive pour la catégorie ‘France’

La Libre Pensée romande : c’est fait !

Lundi 26 juin 2017

La Libre Pensée de Genève et l’Association vaudoise de la Libre Pensée ont le plaisir d’annoncer leur fusion en vue de la création d’une nouvelle association : la Libre Pensée romande.

Mercredi 21 juin dans la soirée et à Genève les deux associations de la libre pensée genevoise et vaudoise ont tenu une assemblée commune afin de se constituer en une nouvelle association : la Libre Pensée romande. Cette fusion attendue s’est faite après que chacun des deux comités a mis sur pied son assemblée générale, lors de laquelle les membres ont décidé d’unir leur destinée et leur forces respectives. Désormais la Libre Pensée romande fédérera les différentes sections de Suisse romande.
Ses objectifs sont les suivants : favoriser la laïcité, faire entendre une voix discordante mais raisonnable dans le concert bruyant, passionnel et continu des religions et de leurs dérives, réagir à l’actualité, proposer des célébrations pour marquer les grands moments de l’histoire des hommes, la naissance, le mariage, les obsèques et ce dans le respect de la personne et des siens et sans coloration religieuse.
La présidence du nouveau comité est assurée par M. Thierry Dewier, la trésorerie par M. Eric Perruchoud et le secrétariat par M. François Bavaud.
Les autres membres du comité sont Mme Gillian Simpson et MM. Ivo Caprara, Patrick Goette, Jean-Pierre Ravay, Olivier Zimmermann et Raymond Zoller.

La partie romande se dote d’une page facebook!

Dimanche 25 juin 2017

Sur le réseau social Facebook, une page est désormais disponible pour la partie francophone de la Libre Pensée.

Un lieu d’information et d’échange des internautes romands:

https://www.facebook.com/LibrepenseeRomande/

Un nouvel outil de communication qui permettra aux surfeurs du WEB de se tenir au courant de l’actualité de la Libre Pensée qui touche la partie romande mais aussi la Suisse et le reste du monde. La page est gérée par des membres du comité de la nouvelle association LPR.

Ct. VS: Narcisse Praz gagne le Prix Libre Penseur 2014, Jean Luc-Ador des œillères en or

Dimanche 25 janvier 2015

Le dernier week-end, Valentin Abgottspon et Marcel Theler, les présidents de la séction valaisanne des libre Penseurs étaient très fière d’avoir l’occassion à honnorer Narcisse Praz avec le “Libre Penseur” pour l’année 2014 (Enregistrement sonore). Narcisse s’est remercié avec quelques mots bien choisis (Enregistrement sonore).

(Lire la suite…)

France: Le retour à une « laïcité normale »?

Vendredi 18 mai 2012

Durant la campagne électorale, François Hollande a (…) rassuré le camp laïque en annonçant son intention d’inscrire les deux premiers articles de la loi de 1905 relative à la séparation des Eglises et de l’Etat dans la Constitution (…). Dans les semaines qui ont suivi, M. Hollande a multiplié les gages aux tenants d’une laïcité stricte (…). Autour du président gravitent des personnalités aux lignes diverses. D’un côté, le nouveau ministre de l’intérieur chargé des cultes, défendant une »laïcité exigeante », (…). De l’autre, son ami Jean-Pierre Mignard, avocat catholique engagé et convaincu que les religions contribuent à la préservation du lien social, plaide pour une  »laïcité moderne », plus axée sur l’égalité homme-femme que sur la séparation des Eglises et de l’Etat, fait historique « acquis » (…). Difficile donc de savoir où penchera le futur gouvernement, face au libre exercice des cultes, aux réalités nouvelles induites par l’islam et à sa visibilité, au dialogue institutionnalisé avec les religieux ou dans ces rapports historiquement chahutés avec l’enseignement catholique.

Source: Le monde.fr

Nadia El Fani: «L’enjeu aujourd’hui dans les pays arabes c’est le corps des femmes»

Lundi 28 novembre 2011

Réalisatrice, fille d’un ex-dirigeant du parti communiste tunisien, Nadia El Fani est  installée en France depuis dix ans. Son dernier film «Ni Allah, ni maître», traite de la place de la religion dans la société tunisienne. Engagée pour la cause des femmes, athée, elle est menacée de mort dans son pays.

Que pensez-vous du combat d’Aliaa Almahdy, la militante égyptienne qui a posté des photos d’elle nue sur son blog? Je trouve ça formidable! J’aimerais qu’on fasse tout un mouvement de femmes qui se dénudent, se prennent en photo et mettent ça en profil sur Face Book! L’enjeu aujourd’hui, dans les pays arabes, mais aussi dans le monde entier, c’est le corps des femmes. Pour cette militante, c’est une façon de crier sa liberté et d’exprimer le pouvoir qu’elle a son corps: « il est à moi, j’en fais ce que je veux! » Il faut prendre des risques. Les artistes sont là pour poser des actes qui font réfléchir. Elle ne le fait pas pour se balader nue dans la rue, revendiquer le naturisme en Egypte. C’est un acte artistique et politique; elle l’a dit: son acte dénonce l’obscurantisme.

Lire la suite de l’interview sur Libération.fr

Les religions et l’émancipation des femmes

Vendredi 25 novembre 2011

Les femmes françaises ont tendance à voir la religion comme un frein à leur émancipation. C’est ce qui ressort d’ un sondage Ifop, réalisé pour l’association « Paroles de femmes » sur un échantillon de 1 002 femmes représentatif de la population féminine, âgées de 18 ans et plus, entre le 21 et le 25 octobre de cette année. Pour 57 % des femmes interrogées, les trois grandes religions, christianisme, islam, judaïsme, « contribuent plutôt à la soumission en matière des droits des femmes ». L’analyse selon les âges et les catégories socioprofessionnelles est intéressante : Plus elles sont jeunes, plus les femmes considèrent les religions comme un facteur de soumission. Et ce sont avant tout les catégories socioprofessionnelles les plus aisées qui ont cette mauvaise opinion de la religion. Ainsi, 8 % des ouvrières estiment que les religions peuvent avoir un rôle d’émancipation.

On ne s’étonnera donc pas, en conséquence, que, pour 66 % de sondées, la laïcité soit, comme telle, une valeur émancipatrice.

Source: La Croix

Pour une maison funéraire civile à Paris

Dimanche 13 novembre 2011

Jacques Boutault, maire du 2e arrondissement de Paris, déplore l’absence de structures où les athées puissent se recueillir et rendre hommage à leurs défunts.

(…) Rien de plus facile quand on est croyant. Les édifices cultuels (églises, synagogues, mosquées…) sont là pour ça. Mais les cérémonies d’obsèques organisées pour des personnes décédées athées sont « à la rue ». Pourtant, le rituel de l’adieu à un proche est aussi indispensable à l’athée qu’au croyant. Car dans un cas comme dans l’autre, il permet de commencer le travail de deuil.

A Paris, il n’existe aucun lieu où se réunissent les proches avant l’inhumation. Sauf à choisir la crémation (largement minoritaire), l’hommage public au disparu se déroule dans les courants d’air d’un cimetière. Combien de fois ai-je du écarquiller les oreilles pour entendre les paroles emportées par le vent, prononcées via une sono de fortune, plantée au milieu d’une allée bordant des tombes ? Dans le froid ou sous la pluie, familles et amis, debout, se pressent, veillant à ne pas piétiner les sépultures alentour. C’est tout simplement indigne. Lire la suite sur Le monde.fr

La vision du christianisme des jeunes européens

Mercredi 10 août 2011

Selon une enquête Ifop-La Croix  en France, Italie, Espagne, Allemagne et Grande-Bretagne, les jeunes français sont plus critiques envers l’église des autre européens.Les européens de 18-35 ans estiment que les chrétiens sont suffisamment visibles dans la société. Les résultats confirment une position aussi relevée en Suisse dans le cadre du projet du FNS sur la religiosité, celle d’une indifférence diffuse vis-à-vis des églises.

Lire les résultat détaillés.