Enseignement des valeurs à l’école

10 thèses pour un enseignement des valeurs à l’école

Une des missions de l’école publique c’est d’inciter les jeunes à réfléchir sur des valeurs et des vertues ainsi que sur l’ouverture d’esprit afin qu’ils puissent étendre leur regard au-delà des idées reçues et qu’ils puissent mieux se familiariser avec le fait de « penser autrement ».

Associer un enseignement porteur de tels objectifs avec une instruction religieuse (« Teaching in Religion ») est impossible en raison des prétentions qu’a l’Église à détenir la vérité et le salut.

L’ enseignement interreligieux ou coopératif est aussi une instruction religieuse. Il risque de  masquer les incompatibilités réelles entre les religions et  de rejeter les connaissances sur les différentes religions et leurs influences sociopolitiques.

L’ enseignement interreligieux ou coopératif ne peut pas être obligatoire pour les enfants non religieux sans violer leur droit à la liberté de religion.

L’ »impartialité » de l’enseignant de religion, même avec les meilleures intentions, reste de facto illusoire et difficile à tester au préalable.

Teaching in Religion ne pourrait se faire en accord avec la Constitution. L’ enseignement religieux est un droit des communautés religieuses, non pas une mission de l’école publique.

La religion est un composant culturel muable et discutable, auquel beaucoup d’hommes, même ceux réclamant une éthique élevée, peuvent renoncer sans inconvénient. «Teaching about religion» relève de l’anthropologie culturelle et ne doit pas faire l’objet d’une matière scolaire séparée. Les évènement historiques liés aux religions et toute manifestation du phénomène religieux peuvent être appris dans les cours d’histoire, de géographie, de littérature ou de langue.

La morale et l’éthique sont certes liée historiquement aux religions, mais  comme l’art et la science elles ne supposent pas nécessairement de convictions religieuses. Traiter des questions éthiques dans le cadre d’un cours de religion obligatoire pour tous les élèves est susceptible de perturber et discriminer les enfants sans confession.

La réflexion sur la morale et des concepts éthiques est fondamentale pour des citoyen et citoyennes futurs responsables. L’important c’est d’apprendre à en discuter d’une façon objective et loyale – que cela se fasse dans un cours spécifique ou dans des leçons diverses.

L’école peut et doit encourager dans chaque matière un comportement socialement responsable. Le respect de l’autre est un  précepte fondamental de toute apprentissage.

La tolérance comme but éducatif ne signifie absolument pas le respect de n’importe quelle opinion mais le respect de l’autre et de son droit à avoir ses propres opinions.

Si l’école prevoit une matière particulière pour l’enseignement des valeurs, l’alternative à la « Religion » serait un cours de « Ethique » ou « Education humaine et civique » visant à  encourager chez les jeunes la pensée critique, la réflexion éthique, la discussion objective et le développement d’une saine estime de soi-même.